Un petit boulot à risques

Publié le par Madagascan

Les malgaches sont décidemment plein de ressources. Le développement rapide et durable de la capitale Antananarivo étant ce qu'il est (des voies rapides pour les plus riches, et des passages piétons pour les plus pauvres), une nouvelle race d'entrepreneurs est en train de naître : Les accidentés professionnels.

En effet, jamais à cours d'idées pour faire du "bizinesy", certaines personnes mal intentionnées (et probablement un peu casses-cou) ont trouvé un nouveau filon : Provoquer des accidents avec des véhicules pour soutirer quelques ariary. Evidemment, les risques sont limités, car ils opèrent là où les embouteillages réduisent la vitesse des véhicules.
L'environnement est devenu encore plus favorable ces dernières semaines suite aux déclarations de la police concernant un renforcement des mesures à l'encontre des chauffards.
La conduite à Madagascar (et à Tanà en particulier) était déjà accrobatique entre les défauts de la chaussée, les taxi-fous, les autres automobilistes (surtout ceux en 4x4), les piétons inconscients, et les signalisations-fantômes-mais-que-tout-le-monde-connait. On peut y rajouter désormais les "accidenteurs" (pardonnez ce néologisme).
Madagascar Tribune, à l'origine de l'information, pose la question du civisme et de l'intervention des autorités pour faire cesser ce business malhonnête. J'y ajouterai également une question de sécurité publique, car tous ces accidents, provoqués ou pas, peuvent créer des cas de sur-accidents. Sans parler du fait que l'accidenteur, s'il calcule mal son coup, pourrait bien se retrouver réellement sous les roues d'un véhicule.


http://www.madagascar-tribune.com/Des-pietons-provocateurs-pointes,6898.html

Publié dans Insolite

Commenter cet article