Deux policiers blessés par balles à Nosy-Be - Mise à jour

Publié le par Madagascan

Une rapide mise à jour pour indiquer que Patrick le Seychellois a été arrêté samedi 27 décembre  sur la route menant d'Antananarivo à Mahajanga, à Maevatanana, avec sa concubine lors d'un contrôle routier. Il était en possession d'une arme à feu ainsi que de munitions. Il séjournait visiblement depuis quelques temps dans la capitale, probablement du fait qu'un appel à dénonciation contre rétribution  avait été lancé par les autorités à Nosy Be.
La presse n'indique toujours pas l'identité de sa compagne, qui est pourtant la fille du Président du Fokontany d'Ambatoloaka, à Nosy Be.

Plusieurs journaux de la place nous font état de l'arrestation ratée un ressortissant seychellois à Nosy Be, qui s'est soldée par deux policiers blessés par balles, dont un gravement.

Si l'Express de Madagascar reste assez vague sur les tenants et aboutissants de cette histoire, Midi Madagasikara nous éclaire un peu plus.  

En croisant les informations, on apprend donc qu'un certain Roy Patrick Brioche, ressortissant seychellois, a tiré sur deux policiers, alors que ces derniers étaient sur le point de l'appréhender au lieu dit "Dar-es-Salaam" à l'entrée d'Ambatoloaka.
Un des policiers a été blessé à la main,  et a été hospitalisé à Nosy Be, et le second a été blessé au cou, et a dû être évacué dans un état critique à l'hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA)  d'Antananarivo.

Si l'Express présente l'homme comme sans emploi ni domicile, Midi Madagasikara est un peu plus précis, en indiquant que ce dangereux personnage est un revendeur de drogues en situation irrégulière, en couple avec une femme malgache. Midi indique également que l'homme bénéficierait de protections, ce qui expliquerait que la police n'arrive pas à lui mettre la main dessus depuis plusieurs semaines.

La vérité est que cet homme est bien connu à Nosy Be. Il revend de la résine de canabis, et vit en couple avec la fille du président du Fokontany d'Ambatoloaka. Président qui a bien à faire avec une progéniture un peu turbulente...
Sa compagne a déjà été été intérrogée par la police dans l'espoir de la faire parler et "donner" son compagnon, mais en vain.

Midi, décidemment bien informé, indique que des éléments des CSIS et du GIR en provenance d'Antananarivo arrivent en renfort pour débusquer ce malfrat. Il est fort probable que sentant le vent tourner, l'homme ait déjà pris la mer, et que les recherches resteront infructueuses. La presse nous donnera peut-être la suite du feuilleton ces prochains jours.

Publié dans Société

Commenter cet article

lemaire 20/12/2008 13:59

BonjourSelon un bruit qui courre à Nosy Be, ce n'est pas pour l'arrêter que les policier sont venu dans le bar de Dar es salam mais pour venir chercher leur enveloppe et que cela aurait mal tourné, peu être des mauvaises langues mais bon qunad on connait Nosy Be !!!!

Madagascan 20/12/2008 16:33


Oui, ce sont des bruits persistants qui courent. La presse en a d'ailleurs fait écho.