Pourquoi les accords de Maputo ne pourront pas fonctionner

Publié le par Madagascan

Oui, je sais, l’espoir renaît, Madagascar avance, le chaos est terminé. Et bien je ne suis pas d’accord avec l’euphorie ambiante.

Les accords précisent que la transition devra être inclusive, et qu’à ce titre, les quatre mouvances principales (ainsi que les autres si elles désirent s’intégrer dans la transition) devront se partager le pouvoir.

Ces accords ne font pas plaisir à tout le monde, et surtout pas aux membres de la HAT, qui vont devoir rendre leur tablier, et le porte-monnaie qui allait avec, sans parler des 4×4, bons d’essence, forfaits GSM… que sais-je encore. A ce niveau déjà, il va y avoir du grabuge.

Maintenant, si l’on redéroule la genèse de la prise de pouvoir par Rajoelina. Les arguments étaient le manque de démocratie, la nécessité d’une IVe république, via une période de transition qui permettrait de mettre en place les instruments nécessaires à l’avènement d’une réelle démocratie.

Remercions la communauté internationale qui a forcé Rajoelina à tenir ses promesses.

Si le garçon est intelligent (et il l’est visiblement, ou tout du moins ses conseillers), il pourra largement capitaliser sur le fait que “la communauté internationale l’a aidé à mettre en œuvre son plan, plan qui avait du mal à démarrer à cause des menées des extrémistes du camp Ravalomanana”.

D’ailleurs, je veux bien parier que cela sera un axe central de la communication Rajoelina ces prochains mois.

Tout cela pour aborder mon dernier point.

Si les accords de Maputo ne font pas plaisir aux HAT, il me semble qu’ils ne font pas plaisir à la mouvance Ravalomanana non plus, précisément à cause de ce que je disais quelques lignes plus haut: La transition, c’est le bébé de Rajoelina, il en est le président, et si la transition réussit, il en retirera les lauriers principaux. Comment penser que les pro-Ravalomanana voudront participer à ce gouvernement de transition pour en faire un succès?

Et puis n’oublions pas, les exigences des “légalistes”, c’était le retour de l’ordre constitutionnel et de Marc Ravalomanana. Comme un package global. Force est de constater que ce qui se dessine est assez éloigné de leurs aspirations. Comment vont-ils accepter de participer à une transition qu’ils n’ont jamais appelée de leurs vœux?

Au plus j’y pense, au moins je crois à la possibilité d’une transition inclusive qui fonctionne. Les politiciens malgaches n’ont pas le sens de la démocratie nécessaire pour réussir l’exercice. Si seulement les politiques malgaches pouvaient me faire mentir…

Publié dans Politique

Commenter cet article

Mia 13/08/2009 13:50

Merci pour la réponse. En fait je ne voyais plus la colonne avec articles récents. (Pb de mise en page) je ne sais pas si c'est du à ma connexion pourriebonne continuation

Mia 11/08/2009 21:59

Ms où sont passés les anciens articles ?

Madagascan 13/08/2009 11:47


Je sais pas... Ils n'ont pas bougé. La liste des articles publiés est dispo ici:
http://madagascan.over-blog.com/articles-blog.html