Le nouveau Président de l'Assemblée Nationale fait des vagues

Publié le par Madagascan

Nouveau Président, nouveau style ?

Samuel Mahafaritsy, successeur de Jean Lahiniriko fait parler de lui ces derniers jours.
Deux articles différents dans deux journaux (L’Express de Madagascar et Les Nouvelles) laissent à penser que le nouvel homme fort de Tsimbazaza veut insuffler son style.

Premier « incident » : Samuel Mahafaritsy a eu le « culot » d’aller visiter sans prévenir le bâtiment des commissions parlementaires ! Accompagné de quelques techniciens des Services Généraux  de l’Assemblée, il est venu vérifier de visu la réalité des conditions de travail des commissions. Il n’a pas été déçu, puisqu’il a découvert des bureaux mal éclairés, des salles de réunion transformées en lieux de stockage et autres joyeusetés. Visiblement, cette visite n’a pas plu à tout le monde, et Marson Evariste, l’un des Président de Commission s’est plaint du « flicage », exercé par le Président de l’Assemblée (à qui les Présidents de Commissions doivent rendre des comptes, ne l’oublions pas). Dans la bouche de ce Président de Commission, cette visite technique s’est transformée en « inspection ». Marson Evariste pérore encore en disant que son bureau à lui n’avait pas été « forcé », et que Samuel Mahafaritsy avait été bien inspiré de ne pas l’avoir importuné, car il aurait crié au scandale.

Au lieu d’être honoré d’une telle visite, Marson Evariste se sent visé. Mais qu’à t-il donc à se reprocher ?

Deuxième affaire, bien plus grave celle-là : L’ancien Président de l’Assemblée à « oublié » de rendre meubles de la villa de fonction et véhicule de fonction (une Peugeot 607 tout de même) à son successeur. En fait d’oublier, il apparaît qu’un camion lui appartenant a été vu déménageant les lieux… Les « petits souvenirs » emportés par Jean Lahiniriko s’élèveraient à la bagatelle de 700 millions de FMG (55.000 euros environ). 

A partir du principe du touriste qui repart avec la serviette de l’hotel, Jean Lahiniriko a largement amélioré le concept en embarquant à peu près tout, y compris la voiture du propriétaire.

Car n’oublions pas qu’un véhicule de fonction est une facilité accordée par l’employeur, en l’occurrence l’Etat (et donc le peuple malgache), à son serviteur, mais pas un cadeau que l’on peut emporter à la fin de la fête.

Mara Niarisy, député soutenant Jean Lahiniriko, s’étonne de son coté que Samuel Mahafaritsy ait mis un mois à s’en apercevoir et rendre l’affaire publique, au moment où son poulain se positionne pour les Présidentielles. C’est de la pure manœuvre politique, doublée d’un manque de rigueur dans la passation des pouvoirs entre Jean Lahiniriko et Samuel Mahafaritsy !! Ben voyons… En gros, ce que nous explique M. Mara Niarisy, c’est que tout cela est bien normal, fait partie du jeu, et que Samuel Mahafaritsy est au mieux un incompétent, au pire un manipulateur ! La candeur, le culot, l’absence de morale et de notion du bien commun m’étonnera toujours de la part de certains élus du peuple à Madagascar…

 

http://www.madagascar-tribune.com/index.php?JOURNAL=1017&ART=19734

http://www.les-nouvelles.com/default.php?file=article&mode=detail2&id=22593

Publié dans Politique

Commenter cet article