Les ennuis commencent pour Roland Ratsiraka

Publié le par Madagascan

Le 4 décembre, dans mon billet "Vote dans le calme", je terminais à propos du score honorable de Roland Ratsiraka aux élections présidentielles en disant : "Nous verrons si le pouvoir en place lui laissera la possibilité de consolider cette nouvelle stature nationale ces prochains mois, où si des manoeuvres diverses le conduiront dans une impasse.".

Hier, dans son édition en ligne du 11 janvier, l'Express de Madagascar nous apprend que les élus TIM (majorité présidentielle) du conseil municipal de Toamasina menacent de suspendre Roland Ratsiraka de ses fonctions de maire grâce au fait qu'ils ont en main le poste de Président du Bureau du Conseil Municipal, alors que les élus sont majoritairement issus de la formation Toamasina Tonga Saina (TTS), favorable à Roland Ratsiraka.

En effet, à cause de stupides luttes d'influence au sein du TTS, certains d'autres eux avaient préféré élire un représentant TIM au poste de Président du Conseil Municipal.

Le prétexte pour suspendre le maire serait cette sempiternelle histoire de gestion des ordures. Pour mémoire, l'opposition municipale (ou la majorité présidentielle, selon comment on se place :-) ) ressasse ces problèmes d'enlèvement des ordures, qui est, objectivement, un véritable problème à Tamatave. Ce à quoi répond invariablement Roland Ratsiraka que d'une part la mairie n'a pas perçu l'ensemble des sommes dûes par l'Etat, ce qui grève le budget de la mairie, et que d'autre part, un camion-benne donné par une commune française pourrit tranquillement sous douane car l'Etat réclame le paiement des taxes douanières, alors que les dons peuvent être exemptés de droits de douane sous certaines conditions. De très nombreuses associations caritatives sur Madagascar bénéficient de ces largesses. A titre d'exemple, la commune d'Antananarivo a bénéficié de ces exemptions de taxes pour des rames de tram données par la Suisse (qui ne seront probablement jamais opérationnelles dans la capitale).

La réaction de Roland Ratsiraka ne s'est pas faite attendre. Il a convoqué les élus TTS, qui ont pris la décision de déclencher le renouvèlement du bureau du conseil municipal, qui doit donc déboucher sur l'élection d'un nouveau Président du conseil municipal. Ce qui évidemment écarterait le danger.

Comment le maire a t-il pû laisser la présidence du bureau du conseil municipal à l'opposition? Mystère. Ce qui se trame n'est qu'un juste retour de bâton politique, qui lui permettra d'apprendre, qu'en politique, il faut savoir tenir ses troupes, et que si l'on donne un bout du pouvoir à l'opposition, il ne faut pas s'étonner que cette dernière en profite pour vous descendre.
Il sera tout de même intéressant de suivre les péripéties de Roland Ratsiraka en politique au niveau national, et surtout les coups tordus qui ne vont pas manquer de lui tomber sur la tête. Je me souviens que les comptes de la mairie de Tamatave ont été audités maintes fois ces dernières années. Il y aura t-il quelque chose à creuser de ce coté là? Les paris sont ouverts, combien de mois faudra-t-il pour tuer politiquement Roland Ratsiraka?  Vos avis m'intéressent! Laissez vos commentaires!

http://www.lexpressmada.com/index.php?p=display&id=4355

Publié dans Politique

Commenter cet article